Les principales conditions abiotiques

 

      1) Différentes conditions climatiques.

      La Mantis religiosa, à l’origine principalement méridionale, était essentiellement localisée dans le midi de la France. Depuis un certain temps, tel que certaines libellules le font, la Mante religieuse gagne le nord en remontant la vallée du Rhône. Certains l'ont même aperçue depuis 2006 dans les jardins autour de Paris. 

      La Mante a toujours eu besoin de chaleur et de beaucoup de soleil. Nous pouvons penser que si elle remonte de plus en plus vers le nord, c’est que les conditions climatiques lui sont de plus en plus favorable.

      Les mantes ayant seulement un cycle par an, elles ne pourront se rencontrer que de mai à octobre en France, dans les pays tropicaux la durée de rencontre des imagos est plus faible. En résumé, cela signifie que notre insecte ne peut vivre qu'avec une certaine chaleur et peu d'humidité.

 

2) Les habitats favorables.

      Mantis religiosa est une espèce qui vit dans les hautes herbes, terrains ou champs en friche principalement, c'est à dire là où se trouvent ses proies (criquets, grillons, etc...). On peut en trouver aussi quelques spécimens en sous bois ou même dans les jardins. C'est un insecte héliophile qui grimpe en haut des arbustes pour trouver le soleil.

      Nous savons aussi que les mantes préfèrent les milieux chauds et secs comme la garrigue par exemple. Les mantes grimpent souvent aux arbustes ou elles vont se tenir la tête en bas pour surprendre leurs proies.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site